Programmation:

15 septembre / à  19h30  :

 » CHARLOT SOLO  « 

Ciné concert proposé par Romain DESJONQUERES

(+ première partie : suites de Bach)

Ouverture 18h30 /  Concert à partir de 19h30.

Bar et buffet sur place ( Participation à Prix libre pour profiter du gouteux  buffet proposé par le Gourm’ambulant) http://gourmambulant.wixsite.com/gourmambulant

https://www.facebook.com/Gourmambulant/ )

19h30 Première partie : Suites de Bach

20h30 Seconde Partie :  « CHARLOT SOLO  » ciné-concert qui remet en lumière deux films particulièrement drôles de 25 minutes, et datant des débuts de Charlie Chaplin dans son rôle de Charlot (1914) :

– Charlot patine (The Rink)
– Charlot et le Comte (The Count)

… entracte entre les deux films.

Un extrait est visible à cette adresse :

https://youtu.be/wAQt4lvB3ck

La musique est simple ludique, l’apport de l’électronique permet d’obtenir un rendu symphonique à partir d’un seul musicien sur scène, cette performance est donc un moment d’étonnement, de plaisir et de rire.
« Outre l’aspect historique que je trouve totalement captivant, l’intérêt de ce spectacle réside en plusieurs points.
Tout d’abord les deux films choisis sont deux petits bijoux particulièrement drôles de la production de Chaplin, et sont à ce jour totalement méconnus.
D’un point de vue musical, les versions disponibles dans le commerce sont montées avec de la  »musique au mètre » qui dessert énormément l’image. Le travail de composition effectué permet de restituer sa force à la narration de l’image et de la mettre en valeur, le ciné-concert devient en ce sens une forme moderne et populaire d’opéra…
Enfin, la dimension de performance de ce spectacle en fait un vecteur d’étonnement : tout en étant simple, ludique, abordable par tout public quelque soit sa culture ou ses connaissances musicales, la musique produite par un violoncelle seul sur scène acquiert une réelle dimension symphonique grâce à l’apport de l’électronique : on obtient ainsi un rendu d’inspiration classique, utilisant les outils des musiques actuelles. »

Romain DESJONQUERES

https://www.facebook.com/romain.desjonqueres

http://romaindesjonqueres.com/

solo charlot

—————————————–

10 JUIN

CONCERT ET  BAL

 (sur plancher), autour des danses et musiques d’Europe de l’Est

avec

RUZBEK & Le MINI BEIGALE ORCHESTRA

————————-

RUZBEK, c’est un quatuor  aux influences slaves et yiddichs.  Quatre jeunes hommes qui  voyages, en musique des Balkans à la Bulgarie, avec un détour par l’Armorique… Des musiciens hors-paires heureux de jouer pour vous. En écoute ici même.Avec  Gaël Le Bozec (violon), Yann Le Bozec (contrebasse), Mathieu Le Rouzic (guitare) et Timothée Le Net (accordéon).

LE MINI BEIGALE ORCHESTRA, est issue de la grande fanfare Klezmer « Beigalé Orckestra ». Un son expressif et puissant pour vous faire danser. Sur la piste une danseuse experte vous entrainera dans la ronde pour danser les Horas, Freilekhs, Bulgars, Kolomeykas et autres danses de la tradition Ashkenaz (Juifs d’Europe de l’Est).

MBO photo

Avec Amit Weisberger (violon et chant), Jérome Block (Accordéon) Simon Nicolas (Percutions) et Marie Amélie Gayard (Danses)

Entrée 6 euros.
Nous vous donnons rendez-vous à partir de 18hUne restauration de choix  et une buvette de choix (également) vous y attendent!

———————————

Les 8 avril à 20h30 (ouverture 19h et petite restauration) et le 9 avril à 16h30 (ouverture 16h – petit gouté) . Réservation conseillée.

Raymond DEVOS : Les quarantièmes délirants par la Cie Mouton Major / Yves-Marie LE TEXIER,

avec le Soutien de la Fondation DEVOS, texte de Raymond Devos, de et par Yves-Marie le Texier & Tangi Le Henanff

1h15, conseillé à partir de 10 ans

40 eme

La traversée d’un « désert dans l’imaginaire », celui du mime Max. Ici, on traverse la mer, sans bouger. En laissant ouverte la porte de l’esprit. Et on débarque sur l’île des Robinsons, où Max, perdu, va tenter de retrouver son propre imaginaire, son propre désert et sa propre réalité. Le voyage passera par les Quarantième Délirants pas très loin des Quarantième Rugissants. On retrouve dans ce récit loufoque la poésie surréaliste, l’univers absurde et plein de tendresse du poète-comique Raymond Devos. On y retrouve cet amour du décalage des mots, des situations. Sur les hommes, leurs rêves, leurs fantasmes. Il s’agit bel et bien ici de défendre ce texte remarquable avec une nouvelle énergie, et l’envie de le présenter aux plus grand nombre, dans notre société ou le rêve s’effrite peu à peu.

« Raymond Devos est au ciel, le septième exactement depuis qu’il a eu vent que ses « 40 èmes Délirants » soufflaient dans les théâtres. Il a trouvé en Yves-Marie Le Texier le passeur, le guide idéal pour nous entraîner dans son monde fantasque, poétique, étonnant. Mettez vos ceintures, abandonnez le quotidien, faites la nique à la réalité et embarquez-vous avec Yves-Marie. Vous allez faire un beau voyage! « 

François Morel

—————————————–

Samedi 11 mars 2017 :

Kabarétalè

 Cabaret Yiddish à tomber amoureux

affiche-definition-faible

Le vieux style Yiddish, touchant et tout chaud, revisité par deux fous amoureux de cette musique :

Amit Weisberger (Chant, Violon) et Corinne Ernoux (Piano, Accordéon, Chant). Chansons en yiddish et traduites en français. Chansons à rire, à pleurer, à boire, à danser et à pédaler…

Mais avant tout (Oy !) : les chansons d’amour…

Un spectacle drôle et poétique, avec l’élégance décalée d’une autre époque…

Un duo d’une complicité fine : un violoniste/chanteur en peu foufou et son accompagnatrice douce et timide… chansons yiddish nostalgiques et chansons avec paroles originales, actuelles, qui font rire mais aussi réfléchir…

—————————————–

Samedi 4 février  2017 :

 Tchorba

TCHORBA ! c’est un duo violoncelle et accordéon qui raconte.
TCHORBA ! ce sont des portraits de gens, comme toi… ou moi… qui menons notre existence dans de multiples petits coins de notre vaste monde.

TCHORBA ! c’est un bout des Balkans, un bout de la Turquie, un autre du Caucase, un autre de la Russie, un petit peu du Kazakhstan, une effluve du Tadjikistan, une larme du Turkménistan… TCHORBA! c’est Guillaume Chosson au violoncelle et Matthieu Dufrène à l’accordéon.

http://www.tchorba.com

A l’image des circulations qui traversent les frontières, poreuses malgré elles, la musique de TCHORBA ! se dessine avec les innombrables ailleurs qui l’ont pénétrés.
On retrouvera des notes balkaniques, turques, perses, russes, mongoles, indiennes, afghanes… Et sans doute, parce que les deux musiciens viennent d’où ils viennent, jazz, classique, groove et swing feront partie du voyage.

—————————————–

dimanche 16 octobre 2016 :  

Médéa Mountains 

https://medeamountains.bandcamp.com

Une musique  belle, profonde, spirituelle…
Médéa Mountains, un duo qui prend durablement au corps, aux tripes et à l’âme, à l’esprit…
De la musique grave et légère en même temps, mobile, linéaire ouvrant de grands espaces…
A mi-chemin entre Alima, chanteuse, poétesse,  nourris des souvenirs de son Algérie, dans les montagnes de Medéa, et Fabrice Dang Van Nhan, guitariste, fin accompagnateur de voix du monde et improvisateur poly-culturel.
Médéa Mountains est ce duo qui entremêlent musique et chant avec  fraîcheur et invention, où l’improvisation devient une transe pour l’auditeur.

—————————————–

Samedi 17 septembre 2016:

SOME SWING ELSE

 

https://www.youtube.com/watch?v=J9R7CW38nFU

Né de la rencontre de quatre musiciens issus du jazz et du swing manouche Some Swing Else vous invite à découvrir un répertoire allant des musiques populaires américaines à la chanson française.

Tantôt dansantes et émouvantes, les chansons sont autant de moments complices, portées par la voix de Marion Thomas, les guitares de Louis Boudot et Joris Visquenel et la contrebasse de Julien Dédé Pinel.

Laisser vous porter par un tourbillon de swing!

8e6061_bb94e71f7d9f4d0c8c5b9513333bb182

 

—————————————–

Samedi 3 septembre 2016 :

L’odeur de la terre chaude, après une courte pluie d’orage.

Quelques coucous éclairent, comme de petits soleils, les fossés verts clairs. La nappe blanche, posé sur l’herbe, révèle le pique-nique gourmand de Marie-Gabrielle et Odillon. Le vent tiède, qui les aide à digérer,va nous conter une tranche de vie : une tranche sucrée, salée ou épicée. Une tranche encore tiède, dont les effluves nous emmèneront en voyage.

Un texte de Françoise Moreau mise en scène et interprété par Raphaël Dalaine.

——————————

Samedi 27 aout : NICOLAS HAYES & HÉLÈNE BRUNET 

https://www.youtube.com/watch?v=hMS9NFhisVc

Nicola Hayes au violon et Hélène Brunet au laúd jouent des airs traditionnels irlandais et américains, emmenant dans leurs besaces « reels and jigs », »two-step » cajuns, airs des Appalaches, comme retrouvés sur des vieilles cassettes, interprétés à leurs manières.

Le temps d’un concert, elles racontent des histoires de musiciens, d’amour, de vies…et partagent une musique endiablée et généreuse. Leur duo, original, forgé sur le zinc, groove du tonnerre…!

f13405_788210b9b14148289ad44eee4157825c

—————————————–

Jeudi 4 aout 2016:

LE CINÉMA VOYAGEUR 

http://www.synaps-audiovisuel.fr/cinema_voyageur/
Un Cinéma libre et ambulant posant ses bagages ici ou là, au gré de ses envies, pour proposer une programmation qui émerveille, gratte et chatouille. Un autre chemin dans les méandres d’un système où l’image et la création sont devenues des objets de consommation. Le Cinéma Voyageur projette des films de libre diffusion, et invite à l’échange d’expériences, de points de vue, de questionnements, dans une atmosphère intimiste sous le chapiteau, sur le trottoir d’à coté ou autour d’un repas partagé.

cinevoyageurstju2014

—————————————–——————————

Vendredi 29 septembre 2016 :

BASTIEN MOH

https://youtu.be/NHX4Nwp2lhU

Ce qui compte par-dessus tout pour Bastien Moh, ce sont les MOTS. Dans un tour de chant subtil et élégant, Bastien s’attarde sur des mots a priori ordinaires pour finalement les faire vivre dans tous les sens, les faire exploser en cassant leur enveloppe quotidienne.

« On saisit une phrase au vol, elle rebondit sur une rime, elle va dans un sens, on comprend, faux rebond, puis dans l’autre, on est perdu, les vers s’entrechoquent, les mots deviennent fous, la poésie éclate, et d’un coup, tout devient clair. »

Quand il pose sa guitare, c’est pour prendre dans ses bras une balalaïka, car Bastien manie avec virtuosité cet instrument russe au timbre étonnant qui renforce encore un peu plus l’émotion ou le rire qu’il peut y avoir dans ses chansons. Bastien Moh nous enivre de ses jeux de mots et manie la scène avec humour et émotion… drôle, triste, amoureux, absurde…

%d blogueurs aiment cette page :